H1N1

Publié le par bout de chou

 

Les Chroniques d'Arcturius

Solidaire pour créer un monde meilleur...

H1N1 : un scénario épouvantable

3 août

Santé

On a tout dit et son contraire sur l’épidémie en cours, mais une journaliste volontaire vient de jeter un énorme pavé dans la mare.


Pas un jour qui ne se passe sans une réaction dans les médias : Certaines sont alarmantes, d’autres lénifiantes, ou évoquent des manipulations malhonnêtes, préparées de longue date pour nous « vendre du vaccin ».

Loin de tout ce tohu bohu, une voix s’élève dans un tout autre registre qui fait froid dans le dos.

C’est celle de Jane Burgermeister, journaliste.

Elle vient de déposer une plainte contre l’OMS, l’ONU, Barack Obama, David de Rothschild, David Rockefeller, Georges Soros, Werner Fayman (chancelier d’Autriche) et quelques autres personnalités…excusez du peu !

Elle les accuse de vouloir commettre un génocide de masse et s’en explique.

Elle affirme que le plus grand crime de l’histoire de l’humanité est en marche.

Pas moins.

Elle a présenté des preuves d’actes de bio terrorisme dans lesquels ces personnes et organismes sont impliqués.

Elle les accuse de faire partie d’un syndicat international d’entreprises criminelles qui a mis au point, stocké, et utilisé des armes biologiques en vue d’éliminer la population des Etats-Unis et celle d’autres pays (dont le nôtre) à des fins de gains politiques et financiers.

Elle a les preuves que ces vaccins seront volontairement contaminés pour provoquer à dessein des maladies mortelles.

Elle les accuse d’avoir planifié le meurtre de masse de la population américaine, utilisant la grippe porcine comme prétexte, par le biais de la vaccination forcée.

Auparavant, elle a lancé une procédure judiciaire contre les sociétés pharmaceutiques Baxter et Avir Green Hills Technology, les accusant d’avoir produit un vaccin contre la grippe aviaire, pour délibérément provoquer une pandémie et s’enrichir par la même occasion.

C’est tellement énorme que l’on éprouve quelques difficultés à le croire.

C’est peut-être le moment de rappeler la phrase prononcée par Robert Mac Namara :

« Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité…

Comment ?

Par des moyens naturels : la famine et la maladie ». à découvrir et aussi çà ou çà

Au chapitre des petites phrases qui tuent, il y a aussi celle prononcée par Ted Turner, fondateur de CNN :

« L’idéal serait une population de 200 à 300 millions, soit une baisse de 95% du niveau actuel ».

Encourageant…

le dossier de Jane Burgermeister comporte 28 pages, le voici dans sa version originale.

On peut aussi faire un tour sur son blog.

Le projet mis en place prévoit donc la vaccination obligatoire de toute la population mondiale, en deux étapes.

Ces vaccins seraient prévus pour lever les défenses immunitaires.

On imagine facilement la suite.

Il est vrai que par le passé, beaucoup se sont interrogés sur l’origine du sida, et des virus qui se sont succédés.

Comme le dit Le docteur Lorraine Day :

« La grippe porcine a été un véritable canular. C’est dans les années 70/80 qu’un nouveau vaccin a été créé. Nombre de gens sont décédés après l’avoir reçu. Il s’agissait pour lancer un vaccin de distiller la peur.

Les vaccins endommagent le système immunitaire et entraînent des profits considérables pour l’industrie pharmaceutique »

Voir la vidéo.

Quant au docteur Russel Blaylock, il affirme que :

« Ces vaccins contiennent une substance mortelle. Elle est appelée le squalène et le gp120. un certain nombre d’études ont montré que le squalène est capable de déclencher tous les désordres auto-immunes (arthrite rhumatoïde, sclérose en plaque et lupus) quand il est injecté » lien

D’après Maurice Chevrier, de l’OMS dans santé logement du 17 juin 2009 : « rappelons qu’une pandémie risque de toucher la quasi-totalité de la population mondiale, ce qui veut dire que la réserve de vaccins devrait être de 6 milliards de doses, voire même du double, du fait de la totale nouveauté du virus pour notre système immunitaire humain, qui nécessite deux injections »

Alors, êtes vous toujours prêts à vous faire vacciner deux fois cet automne ?

Il faudra faire le bon choix.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Seul le vieil éléphant sait ou trouver de l’eau ».


http://www.agoravox.fr/

Publié dans santé

Commenter cet article