Epilation et irritation intime...

Publié le par bout de chou

Epilation et irritation intime...

 

L'épilation de la zone intime, au niveau du pubis, des grandes lèvres et de toute la zone sexuelle, se répand de plus en plus. Pourtant, loin d'être " hygiénique " comme l'imaginent certaines femmes (ou hommes), l'épilation intime augmente les problèmes intimes...

 


L'épilation arrache le poil et sa racine. L'épilation définitive brûle le bulbe du poil, l'empêchant définitivement (ou presque) de repousser. Le problème, c'est que l'épilation n'arrache pas seulement le poil. Elle arrache ou détruit aussi la glande sébacée qui lui est attachée.


Quel rôle pour les glandes sébacées dans la zone sexuelle ?


Les glandes sébacées produisent le sébum, une substance lipidique formée de graisses destinées à protéger la peau. En effet, la peau, pour être souple doit être humide. Cette humidité provient des profondeurs de nos tissus. Elle remonte à la surface et elle s'évaporerait instantanément si elle n'était pas piégée par une barrière formée par le sébum.

Les glandes sébacées produisent donc un film qui permet de garder la peau souple autour des petites lèvres.

 

Que se passe-t-il quand on arrache les poils ?


Du coup, sans glandes sébacées, la peau épilée manque de fluide protecteur. L'eau qui remonte à sa surface s'évapore très rapidement et la peau devient sèche et irritable, très fragile.

Les femmes qui pratiquent l'épilation intégrale présentent donc des problèmes spécifiques. Leur vulve se fragilise et devient très facilement irritable. Elle peut brûler au contact ou au frottement avec les vêtements, les dessous (surtout synthétiques), les jeans serrés, les protège-slips. Or, la vulve est une zone naturelle de frottement, ne serait-ce qu'à la marche. Elle peut aussi devenir plus sensible aux
mycoses ou aux infections vulvaires, car, par contiguïté, la muqueuse est moins bien protégée.

Aussi, de nombreux
gynécologues conseillent-ils de ne pas avoir recours à l'épilation définitive de la vulve. Une fois qu'elle est réalisée, si on la regrette, il est impossible de revenir en arrière. Et si elle entraîne un important inconfort vulvaire, il n'existe alors plus d'autre solution que de le supporter.

 

 

http://www.e-sante.fr/gyneco-epilation-irritation-intime-NN_16253-107-8.htm

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Domiedu30 29/04/2010 18:16



Pourquoi faut-il toujours aller contre nature...! merci pour l'info !



bout de chou 10/06/2010 14:33



imagine sur la plage


bisous