Quand bébé ne vient pas, quelles sont les solutions ?

Publié le par bout de chou

  


La stimulation de l'ovulation


Les indications

Absence ou anomalie de l'ovulation et grandes difficultés à mettre en route une grossesse.

Le principe :

Des hormones sont administrées par voie orale ou par injection à partir du 2e jour des règles pour déclencher une ovulation. L'ovulation est surveillée par des échographies et des dosages d'hormones. Des rapports sexuels réguliers pendant le traitement sont une des conditions.

Quelles sont les chances de grossesse ?

De l'ordre de 10 à 20% après la première stimulation.
infertilité masculine  (troubles de l'éjaculation, anomalie du sperme) ou d'infertilité inexpliquée .

Le principe :

Le sperme du conjoint (ou d'un donneur anonyme) est déposé dans l'utérus à l'aide d'un cathéter introduit par les voies naturelles. Le sperme est recueilli en laboratoire le jour même de l'insémination après un délai d'abstinence sexuelle de 2 à 3 jours. L'insémination est précédée d'une stimulation de l'ovulation.

Quelles sont les chances de grossesse ?

De l'ordre de 10 à 15% par cycle de traitement. La répétition du traitement augmente les chances de succès jusqu'à maximum 6 inséminations.


La fécondation in vitro (FIV)


Les indications

En cas d'obstruction ou d'absence de trompes, de problèmes d'ovulation, d'endométriose, après échec de l'
insémination intra-utérine et en cas d'infertilité masculine (spermatozoïdes trop peu nombreux ou insuffisamment mobiles).

Le principe :

Après une stimulation de l'ovulation, des ovules sont prélevés sous anesthésie par ponction ovarienne à travers la paroi vaginale. Ces ovules sont placés en éprouvette en présence du sperme recueilli chez le conjoint. Un ou deux embryons ainsi formés en éprouvette sont ensuite transférés dans l'utérus à l'aide d'un cathéter. Les embryons en surnombre sont congelés en vue d'une tentative ultérieure.

Quelles sont les chances de grossesse ?

De l'ordre de 26% par transfert d'embryons. A noter que 72% des grossesses obtenues sont uniques et 75% aboutissent à une naissance.

 

L'injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde (ICSI)


Les indications

Les indications sont les mêmes que pour la FIV.

Le principe :

Le protocole est similaire à celui de la fécondation in vitro, sauf que l'on fait pénétrer directement un spermatozoïde dans chaque ovule.

Quelles sont les chances de grossesse ?

De l'ordre de 27% par transfert d'embryons. 74% des grossesses obtenues sont uniques et aboutissent à une naissance dans 8 cas sur 10.


La chirurgie


Les indications

La chirurgie permet de traiter définitivement certaines stérilités (
endométriose, adhérences, fibromes, etc.) et d'obtenir des grossesses sans autre traitement.

Le principe :

Avec la coelioscopie, les interventions sont de moins en moins invasives.

Quand recourir aux dons de gamètes ?

Dons de sperme : en cas d'infertilité masculine, et parfois en cas de risque de transmission d'une maladie génétique à l'enfant.

Dons d'ovocytes : en l'absence d'ovulation, en l'absence de réponse à la stimulation de l'ovulation, et parfois aussi en cas de risque de transmission d'une maladie génétique à l'enfant.

Enfin, en cas d'infertilité masculine, c'est surtout l'ICSI qui est utilisée. Sinon, on peut aussi recourir à des traitements hormonaux et à la chirurgie en cas d'obstruction interférant avec la production et le transport des spermatozoïdes.

 

 

Isabelle Eustache
30/03/2009
Dossier de presse de la Campagne d'information en France sur l'infertilité et ses traitements, Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), 10 mars 2009.

 

 

http://www.e-sante.fr/fertilite-sterilite-bebe-solutions-NN_14637-130-8.htm

 

 

Publié dans santé

Commenter cet article