Pourquoi faut-il surveiller ses triglycérides

Publié le par bout de chou

http://www.e-sante.fr/fr/article.asp?idarticle=14495&IDR=32&IDF=3

coucoucmoi1



Cholestérol et triglycérides circulent dans le sang


Le cholestérol n'est pas le seul acide gras qui circule dans notre sang. La situation est bien plus compliquée. D'ailleurs, on différencie déjà deux types de cholestérol : le bon du mauvais, respectivement le HDL-cholestérol et le LDL-cholestérol. En langage courant, un excès de cholestérol désigne un taux excessif de LDL-cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie), lequel s'accompagne d'un risque cardiovasculaire élevé. Mais en terme de santé, un taux insuffisant de bon cholestérol fait également prendre des risques. Il en est de même d'un taux trop élevé de triglycérides, un autre type d'acides gras circulants (au-delà de 2g/l, c'est l'hypertriglycéridémie).

Ainsi, lorsqu'on vous prescrit un dosage du cholestérol, ce sont en fait tous les lipides circulants qui sont dosés à partir d'une prise de sang à jeun : LDL, HDL, cholestérol total et triglycérides.


D'où viennent les excès de triglycérides ?


Les triglycérides jouent un rôle de réserve énergétique. Une partie d'entre eux sont donc stockés dans le tissu adipeux. Ils sont apportés en partie par les graisses alimentaires que nous mangeons, mais ils sont également fabriqués par notre organisme lors de la dégradation par le foie des sucres rapides consommés en excès. Ainsi lorsque l'on mange trop sucré ou que l'on consomme trop de boissons alcoolisées, il s'ensuit une production accrue de triglycérides. Or une élévation brutale du taux de triglycérides tend à épaissir le sang. C'est ce phénomène que l'on ressent les lendemains de fête et qui accompagne la ' gueule de bois '.

Mais un taux excessif de triglycérides augmente aussi le risque d'athérome et d'accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral). Ce risque cardiovasculaire est potentialisé en cas d'excès de cholestérol. A noter également que le danger des triglycérides est accru quand le ' bon cholestérol ' diminue.

Une concentration élevée de triglycérides peut être à l'origine d'une inflammation du pancréas (pancréatite). Enfin, l'hypertriglycéridémie est un des 5 facteurs de risque du syndrome métabolique (également désigné par syndrome du gros ventre), aux côtés du diabète, de l'obésité abdominale, du cholestérol et de l'hypertension. Ce syndrome double le risque de décéder d'une complication cardiovasculaire.

En conclusion, les principales causes d'excès de triglycérides sont le surpoids, surtout localisé au niveau du ventre, mais aussi la
consommation excessive d'alcool. La prévention repose donc sur la perte de poids, avec une limitation des produits gras et sucrés, et de l'alcool.

Dans tous les cas, il est important de surveiller son taux de triglycérides car celui-ci doit être maintenu à un niveau idéal inférieur à 2g/l pour se prémunir de nombreux risques pour sa santé.

 

Isabelle Eustache
23/02/2009
Recommandations de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), ' Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique ', mise à jour mars 2005.

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article