Le nombre de patients diabétiques en France a presque doublé en dix ans

Publié le par bout de chou

d'après e-sante:  http://www.e-sante.fr/nombre-patients-diabetiques-en-france-presque-double-en-dix-ans/actualite/713

 

 

 

 

Diabète : de plus en plus de diabètiques en France

 

D'après les données publiées dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut de veille sanitaire, "le nombre de diabétiques traités en France est supérieur à l'hypothèse la plus haute prévue par certains experts pour 2016". En effet, entre 2000 et 2009 le nombre de diabétiques est passé de 1,6 million (2,6% de la population) à 2,9 millions (4,4%).

Plusieurs facteurs expliquent cette "épidémie", au premier rang desquels le surpoids et l'obésité. Les personnes en surpoids ont cinq fois plus de risques de devenir diabétiques que celles à corpulence normale et ce risque est multiplié par dix chez les obèses. Le taux d'obésité a progressé en France de 10,1% à 14,5% entre 2000 et 2009 et serait corrélé au niveau d'éducation. "Les zones géographiques socialement plus défavorisées comme la Seine-Saint-Denis, le Nord-Pas-de-calais et la Champagne-Ardenne ont vu, en 2009, leur niveau de diabète croître plus rapidement que la moyenne".

D'autres facteurs comme l'intensification du dépistage et le vieillissement de la population expliquent cette forte augmentation. En effet, alors que seuls 0,4% des moins de 44 ans sont touchés par le diabète, ce pourcentage passe à 14,2% pour les 65-74 ans et à 14,8% pour les plus de 75 ans. Les hommes étant plus touchés que les femmes, la prévalence maximale est atteinte par les hommes entre 75 et 79 ans. L'étude révèle également de fortes disparités géographiques. En métropole, les régions du nord-est comme le Nord-Pas-de-calais (5,4%), la Picardie (5,3%), la Champagne-Ardenne (5%) et l'Alsace (5%) sont plus touchées que celles de l'ouest où les chiffres de la Bretagne, des Pays-de-la-Loire et de l'Aquitaine oscillent entre 3 et 3,9%. Les écarts se creusent encore davantage avec les départements d'outre-mer (DOM), où la prévalence du diabète a été estimée, en 2007, entre 6,1 et 7,8%. La transition nutritionnelle récente et la situation économique plus défavorable qu'en métropole auraient favorisé la prévalence du diabète dans ces départements.

Si le nombre de diabétiques augmente, le nombre de décès liés au diabète diminue. Le taux de mortalité a baissé d'environ 10% entre la période 2001-2006 et 2009, en raison, notamment, d'un traitement plus fréquent des facteurs de risque cardiovasculaire. La meilleure prévention reste néanmoins l'activité physique et le choix d'une alimentation équilibrée. L'étude insiste également sur l'utilité des politiques de prévention auprès des populations à risques, notamment pour les plus de 60 ans. Malheureusement, le diabète progresse aussi chez les plus jeunes. La Journée mondiale du diabète, qui a eu lieu le 14 novembre dernier, a d'ailleurs mis à l'honneur le dépistage du diabète chez l'enfant et l'adolescent. L'association Aide aux jeunes diabétiques (AJD) a lancé, à cette occasion, une campagne de communication à destination du grand public et des professionnels de santé, afin de réduire le nombre de diagnostics tardifs de diabète chez les plus jeunes.

Article publié par Hopital.fr le 26/11/2010 - 11:08

Publié dans santé

Commenter cet article