Epidémies de l'hiver 4# et fin

Publié le par bout de chou

http://www.linternaute.com/femmes/sante/maux-quotidien/dossier/passez-au-travers-des-epidemies-de-l-hiver/comment-ca-marche-les-defenses-immunitaires.shtml?f_id_newsletter=524

 

Les microbes, virus et autres bactéries sont partout, vraiment partout : dans les toilettes évidemment mais aussi sur votre clavier d'ordinateur ou de téléphone, dans votre frigo et dans l'air que vous respirez. Pas la peine d'essayer : à moins de vivre dans une bulle stérile, il est impossible de les éviter. Mais ce n'est pas si grave car notre organisme a appris à se protéger : il a dressé des barrières pour les empêcher d'entrer et mis en place une armée pour les éradiquer si toutefois ils passaient ces barrages.

les lymphocytes se multiplient lorsqu'un virus tente de pénétrer, ce qui
 
 

Ce dispositif est particulièrement développé en ce qui concerne les voies respiratoires.

 Les parois des muqueuses via lesquelles l'air est inspiré opèrent un premier filtrage. Elles sont tapissées de cellules couvertes de petits poils, les cellules ciliées. Dans le même temps, le corps produit une sécrétion gluante et collante : le mucus. Les impuretés de l'air, quand elles pénètrent dans le nez, sont prises au piège de ce mucus et de ces cils et sont progressivement chassées vers la sortie, quand on se mouche. Ce système permet de chasser pas mal de microbes mais aussi une bonne partie des particules plus ou moins polluantes qui se trouvent dans l'air ambiant, afin d'épargner un peu nos poumons.

 Bien sûr, bon nombre de particules parviennent tout de même à se glisser à l'intérieur. C'est alors qu'intervient le second système de défense, qui siège dans notre sang : ce sont les globules blancs. La défense se déroule en deux temps.

- Les "cellules tueuses", également connues sous le nom de lymphocytes T, vons détruire et "balayer" les organismes étrangers qu'elles rencontrent à proximité.

- Mais elles ne peuvent pas tout éradiquer. Dans le même temps, d'autres globules blancs, les lymphocytes de reconnaissance, vont étudier plus précisément le virus ou la bactérie qui pose problème. Ils vont ensuite aller prévenir les "usines" chargées de produire des soldats spécialisés : les anticorps. Ces anticorps sont produits pour lutter contre un élément étranger bien précis. Plus l'organisme aura été en contact avec cet agent étranger, plus le système de production d'anticorps va se mettre en place rapidement. Les anticorps seront également plus nombreux. Ils sont, entre autres, fabriqués par les ganglions, ce qui explique que ceux-ci puissent être très gonflés lorsque votre organisme lutte contre la maladie.

 

Notre système immunitaire ne fait pas exception à la règle : tout comme l'ensemble de notre organisme, cette machinerie compliquée évolue au fil du temps. Le scénario se joue en trois actes.
 

jusqu'à l'âge d'environ 7ans, le système immunitaire de l'enfant se construit.
 
 
 

 Au cours de la petite enfance, jusqu'à l'âge de 7 ans environ, il se construit. Après la naissance, une fois que les anticorps de la maman ont disparu de son organisme, le bébé doit apprendre à construire ses propres défenses immunitaires. Pour ce faire, il doit être confronté aux différents virus. Ainsi, les globules blancs réagiront de plus en plus vite et avec de plus en plus de force pour éradiquer les différents agents pathogènes. "On dit qu'il faut compter une centaine de rhino-pharyngites pour que le système immunitaire de l'enfant arrive à maturité", explique le Dr Jean-Loup Dervaux, auteur de l'ouvrage "Rhumes, otites, bronchites...C'est terminé".

C'est pour cette raison qu'il est important de laisser l'enfant se défendre le plus possible de façon naturelle contre les microbes. Si on lui administre antibiotiques et/ou médicaments divers dès les premiers symptômes, il n'aura jamais l'opportunité de développer ses défenses, qui demeureront toujours un peu faibles, même à l'âge adulte. "Evidemment, cela ne veut pas dire qu'il faut laisser votre enfant avec 40°C de fièvre, poursuit Jean-Loup Dervaux. Si les symptômes sont importants, il faut évidemment consulter. Mais au bout de deux ou trois rhumes, les parents font généralement bien la différence entre ce qui est bénin et ce qui pourrait ne pas l'être."

 A l'âge adulte, notre système immunitaire est la plupart du temps "au top". Arrivé à maturité, s'il est en parfait état de fonctionnement, il réagit au quart de tour, pour nous débarrasser au plus vite des microbes encombrants. Bien sûr, nous avons chacun nos zones de fragilité. Certains seront plus fragiles des bronches, des amygdales ou encore des oreilles. Mais dans l'ensemble, avec un peu d'entretien de votre part, c'est à cette période que vos défenses fonctionneront le mieux.

 En vieillissant, notre corps fatigue, et c'est aussi le cas des défenses immunitaires, qui vont devenir un peu moins efficaces. C'est pour cette raison que les personnes âgées sont plus fragiles et développent plus souvent des complications lorsqu'elles tombent malades : l'organisme a plus de mal à enrayer l'infection. "Cette fatigue de nos défenses est inéluctable, développe Jean-Loup Dervaux. Mais nous pouvons la retarder, notamment grâce à une bonne hygiène de vie sur le long terme."

 

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

créasof, Sophie Bornarel 19/09/2009 10:29

Une des petites que je garde a la grippe A, ça commence bien !

bout de chou 19/09/2009 21:30



ZUT
ET ELLE VA PAS TROP MAL TOUT DE MEME



muriel 17/09/2009 20:03

blogs coups de coeurs !renvois moi ce com et envois le à tes 10 blogs coups de coeurs. Ne brise pas la chaîne ! à me renvoyer si je fais partie de tes amis.Aucun envoi : tu auras à travailler sur ta relation avec les autres.2 envois : tu es gentille mais tu as besoin de t'extérioriser4 envois : tu as bien choisi tes amis6 envois : tu es des plus populaires et c'est probablement la raison pour laquelle tu es dans ma liste !

bout de chou 17/09/2009 21:17



MERCI BEAUCOUP



katty72 17/09/2009 17:53

merci pour ces infos c'est vraiment très interessant bisous

bout de chou 17/09/2009 19:31



ET BIEN AU MOINS JE SAIS QUE CELA AURA ETE APPRECIEE